rejoignez-nous !

Rejoignez-nous ! Pourquoi se syndiquer ? Pour un syndicalisme de combat !
mardi 27 mars 2018
par  admin
popularité : 100%

Pour un syndicalisme de combat !

Il existe deux grands courants syndicaux : un courant dit « réformiste » et un « syndicalisme de lutte » dont se revendiquent Sud Éducation et Solidaires. Le discours dominant considère que les premiers sont « raisonnables » quand les autres sont « utopiques » ou « irréalistes. » C’est oublier que les grandes avancées sociales (congés payés, libertés syndicales, salaire minimum) ont toujours été obtenues par les luttes, dont la grève, et que c’est en construisant un rapport de force offensif qu’on peut faire entendre nos revendications.
Face à des projets de loi rétrogrades, notre vision du syndicalisme ne consiste pas à négocier avec les gouvernements des aménagements à la marge, qui ne changent rien à l’orientation générale.
Les luttes se font avant tout dans la rue !

Les syndicats ne représentent pas les salariés-es : FAUX !!!
Un argument revient souvent : il n’y a que 8% de syndiqués-es en France. En réalité le chiffre est de 11% ( 19,8 dans la fonction publique et 8,7 dans le privé).On entend dire que les syndicats ne représentent qu’eux ! pourtant, il y a 5 fois plus de syndiques-es que d’adherents-es a des partis politiques : 3 millions contre 0,57 millions .
Vous n’entendez jamais dire : « moins d’1% de la population adhère à un parti politique, ils ne représentent rien ». au contraire, on juge leur pseudo-légitimité au regard de leur score électoral...et on passe sous silence que régulièrement les syndicats doivent faire la preuve de leur représentativité à l’occasion des élections professionnelles !

L’action syndicale au quotidien

Le rôle d’un syndicat est aussi d’être proche des personnels au quotidien. Il s’agit de vous accompagner, vous soutenir dans les problématiques que vous pouvez rencontrer : du simple conseil à l’assistance lors de procédures juridiques, soutien en cas de conflit avec la hiérarchie, de discriminations, etc.
En plus de ce soutien, nous cherchons aussi à créer des espaces pour se rencontrer et s’unir, notamment par l’organisation de stages qui sont l’occasion de se former mais aussi d’échanger, pour briser la solitude à laquelle peuvent parfois mener nos métiers.

Se retrouver autour de valeurs communes

Le syndicalisme n’est pas pour nous synonyme de corporatisme : SUD Éducation s’inscrit dans l’ensemble interprofessionnel Solidaires. Appartenir à un syndicat, c’est aussi faire des liens entre les problématiques que nous rencontrons dans nos métiers et celles qui traversent l’ensemble de la société.
Nous nous retrouvons donc autour de valeurs qui guident notre action : anticapitalisme, altermondialisme, antiracisme, féminisme, écologie.

Autogestion et démocratie

À Solidaires et à SUD, nous pratiquons l’autogestion : pas de secrétaire général·e ou de président·e qui ferait office de patron, chaque syndicat et section syndicale est autonome dans sa gestion. Les militant·es sont toutes et tous avant tout des personnes de terrain et nous refusons la professionnalisation du syndicalisme.
Ainsi, ce sont les adhérent·es qui construisent le syndicat et déterminent quotidiennement sa politique, son fonctionnement et ses orientations.
REJOIGNEZ-NOUS, MILITEZ, ADHÉREZ !

Voici le bulletin d’adhésion 2018

 


Documents joints

bulletin d'adhésion 2018

Navigation